Na twee jaar werken komt een plaatselijke economie op gang.

Tal van mensen hebben nu werk dank zij de projecten die wij hebben gestart.

Rapport Prof. Gembu fin 2016

1. Visite de la rizerie de l'Abbé Faustin Mbele

Finalement la rizerie est fonctionnelle et les clients sont très nombreux, les sont de riz pour nourrir les poules et les poules sont déjà en quantité abondante et de bonne qualité. Nous avons félicité cette fois-ci. Il a même profité de sa manière de monter une porcherie tenue propre et nourrie par le  son de produit, c'est vraiment magnifique.

2. Poulailler des Soeurs

Là aussi, elles ont bien écouté nos conseils sauf que quelques poussent se trouvaient encore à l'extérieur (selon eux ce sont de récalcitrants qui ont escaladé). Le poulailler est très bon, nous espérons qu'elles vont tenir ainsi longtemps.

3. Les puits

Tous les puits fonctionnent bien avec toujours de personnes qui viennent puiser à tout moment à pied, vélos, motos. Même le tout dernier qui posait problème marche très bien.

4. Lumps caoutchouc

C'est le but principal de notre mission. Le dépôt se trouve dans l'enceinte louée par Ngolu Coach Aketi, à côté du bureau de l'Administrateur du Territoire (c'est la maison de papa de Rocha) mais derrière.

 

Le dépôt est trop grand, nous avons de lumps bien conservé (et entretenu) et pour Rocha c'est 32 tonnes (nous croyons à lui pour ce poids puisque nous ne sommes pas experts à la matière mais avec le chargement prochain nous serons capables d'estimer les quantités à venir).

 

Pour Rocha, 3 tonnes restent encore à Ekwa puisqu'il ne peut pas louer un véhicule pour ce poids (perte d'argent, il faut une bonne quantité pour faire un tour qui coûterait le même s'il devait louer pour ce tonnage, nous lui donnons raison).

 

Il lui reste de peser la quantité de Makoko (plus de 20 tonnes) et celle de Andea (également plus de 20 tonnes). Il dit qu'on est autour de 80 tonnes puisque la production de lumps continue partout. D'ailleurs, il craint que Ekwa fasse plus (maintenant beaucoup de saigneurs et tout le monde est mobilisé).

 

Rocha nous autorise de commander l'arrivée de bateau maintenant de peur qu'en février la rivière va diminuer et le bateau aura la difficulté d'arriver à Aketi, entretemps selon lui (si le bateau fait 25 jours de navigation), nous allons doubler la quantité soit au moins 150 tonnes.
 

5. Porcherie de Richard.

Propre, 11 porcelets (une femelle a mis récemment 3 porcelets). Les femelles sont soit avec de petits, soit elles sont gestantes.

 

6. Amada

Assez bons, les pagnes sont achetés et quelques uns sont même taillés.
Comme d'habitude, ils se plaignent de la conjoncture (les clients ne passent pas pour acheter les chemises déjà cousus).

 

7. Internet

C'est fonctionnelle. 3 machines fonctionnent et 2 sont en pannes. Ils nous ont remis une somme d'argent pour compléter le mois de février et de payer mars 2017. Seulement, il ya une lenteur par moment de la connexion (nous avons appelé Global pour lui tenir informé). Selon eux, ils auront besoin de Trésor en février pour une formation et qu'on leur achète une imprimante cette fois-ci en couleur (ce qui est là fonctionne très bien après sa réparation).

8. Pisciculture

Ce n'est pas un succès pour cette visite. Les poissons sont là mais il manque une quantité uffisante d'eau (l'eau a beaucoup diminué ). Nous avons constaté l'absence d'une source permanente de l'eau (condition première pour installer un étang), là c'est un marécage. Après discussion avec le Prof Célestin, papa Clément va encore creuser davantage en profondeur pour qu'il y ait une production continue et permanente de l'eau sinon la survie de poissons mis dans ces étangs est en danger.

 

9. Ecole technique

Les 25 bancs ne sont pas encore fabriqués, ils ont achetés 45 planches et 12 kilos de clous. Ils promettent la fabrication en janvier.

 

Donc, nous sommes globalement satisfaits de notre visite malgré la contre-performance de la pisciculture.

vzw AKETI       Kapucinessenstraat 5       2000 Antwerpen,    Belgium           

                            tel :  0486311691        email : emielpeeters@yahoo.com